Brel chantait : « Avec infiniment de brumes à venir, avec un ciel si bas qu’un canal s’est pendu, un ciel si bas qu’il fait l’humilité ». Il ne manquait que la Mer du Nord ce matin …
C’est donc avec humilité que nous avons pris la route en direction de Figeac avec la certitude de ne pas profiter de notre passage par Saint-Cirq-Lapopie.
La journée nous a gratifiée de belles rencontres. Un nomade en tracteur et sa caravane Eriba Puck et une balade en « Meule » croisée à Cajarc à laquelle participait Jean-Claude Amilhat, la fine plume pleine d’humour d’Auto rétro et compère de Thierry Dubois.
La pluie soutenue nous a rattrapés après le pique-nique nous forçant à remballer rapidement.


108 km à jouer avec le volant


Pont sur le Lot au niveau de Bouziès

A Bouziès

Sur la D40 en direction de Saint-Cirq-Lapopie par le chemin des écoliers, nous avions la tête dans les nuages

Saint-Cirq-Lapopie dans les nuages

Dans le bas de Saint-Cirq-Lapopie, sous le crachin

Le bas de Saint-Cirq-Lapopie vu du pont

Un moment de partage avec un nomade qui a remplacé les chevaux et la roulotte par un tracteur et une caravane Eriba


A l’écluse à St Martin Labouval

Cénevières – le lavoir sur le Girou

Lanargol

Calvignac

Au pont de Cajarc

Une centaine de « meules » de passage à Cajarc avec Jean-Claude Amilhat, la fine plume pleine d’humour d’Auto rétro et compère de Thierry Dubois.

Montbrun

Il n’est pas jeune celui là : à La Madeleine sur la D822

Hélice devant chez Ratier-Figeac


Ce soir nous dormons à Figeac au Confort Hôtel